AUPADRE

Grand débat : ACCÈS AUX TRANSPORTS PUBLICS

AUPADRE  – Grand débat

Une contribution autour de l’accès aux transports publics.

Face aux enjeux d’aujourd’hui et de demain, la question de l’accès aux transports collectifs dans la grande périphérie urbaine revêt un aspect prioritaire. C’est pourquoi Aupadre s’y implique depuis sa fondation, en 2001, avec rigueur et régularité et toutes les bonnes volontés locales.

En effet cette question de l’accès aux transports publics revêt au moins 3 enjeux fondamentaux :

  • Elle constitue un enjeu social premier d’égalité d’accès aux services publics, à la sante, la culture, l’accès aux administrations…, dans un contexte de raréfaction drastique des services de proximité, répondant ainsi pour partie au risque d’exclusion sociale croissant ;
  • Elle constitue un enjeu économique fort d’accès à l’emploi et aux études pour la population locale, épuisée par des dysfonctionnements en chaine et la cherté de ces transports pourtant vecteurs de revenus et donc d’impôts
  • Elle constitue un enjeu écologique vital de limitation de l’usage des véhicules personnels indispensables pour la santé publique des populations actuelles et des futures générations.

Aupadre a donc décidé de s’impliquer dans le débat national en cours et de ne pas rester silencieuse sur ces enjeux cruciaux pour nos habitants de la grande périphérie, en souhaitant qu’on sorte enfin d’une posture parisienne de l’entre soi surdoté, en suscitant un éclairage circonstancié et produit par les intéressés de bonne volonté.

Elle a donc décidé de produire un apport autour de 3 thèmes :

  • L’accès aux emplois des contribuables et l’accès aux études par le biais des transports en communs (cette question comprend également l’accès aux gares routières et ferroviaires)
  • L’exclusion territoriale liée à la faiblesse de l’offre de services collectifs en grande périphérie urbaine
  • L’équité fiscale : tout le monde doit-il contribuer à l’effort national tandis que chacun est censé bénéficier de services publics ou doit-on se contenter de faire reposer sur moins de 50 % de la population (c’est à dire sur une « classe moyenne » en raréfaction) l’effort de contribution à l’IR ?

L’organisation des débats est à venir, mais chacun peut contribuer dès maintenant autour de ces 3 thèmes pour en enrichir le contenu.

Nb : Plus vos contributions seront factuelles, précises et objectivées par des exemples (coûts subis, préjudices vécus, exemples de l’incapacité à accéder aux services souhaités, etc.), plus nous avons de chances que ces expériences soient prises en considération par ceux qui ne vivent pas ce que nous vivons.

Ces contributions seront bientôt à suivre dans nos pages, ainsi que les éventuels regroupements :

http://www.aupadre.fr

One thought on “Grand débat : ACCÈS AUX TRANSPORTS PUBLICS

  1. Goffin vincent

    Question 3 (équité fiscale) :

    Il serait à mon sens préférable que tout le monde paye au moins un peu d’impôt afin de se sentir concerné par la « res publica » et tous les services publics attenants dont chacun bénéficie et profite. Evidememnt il faudrait pour que ce soit réaliste (et réalisable) que les salaires les plus faibles soient ajustés (augmentés).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.